Comment ne pas échouer

Comment ne pas échouer

Le titre de cet article aurait pu être : “comment continuer à avancer dans le brouillard pour arriver à destination..” ou bien : “comment continuer à avancer dans le brouillard même s’il n’existe aucune destination”.

Mon père était l’homme le plus patient du monde. Je me souviens très bien d’avoir passé des heures à travailler avec lui, faire des rénovations ou réparer ma voiture par exemple. Il pouvait passer une heure à réfléchir et planifier le travail à accomplir pendant que moi, je m’impatientais et je m’empressais de travailler pour faire avancer les choses.

Aujourd’hui, même si je suis un grand garçon (pas physiquement, malheureusement 🙂 ), je dois admettre que parfois, je ne me sens pas plus mature qu’à l’époque. Je te dévoile une de mes grandes faiblesses: il m’arrive de m’impatienter rapidement lorsque je fais face à un problème, ou lorsque les choses n’avancent pas assez vite. Bien sûr, ça se manifeste différemment que lorsque j’avais 5 ans, mais même à mon âge, il m’est parfois difficile de faire la part des choses.

Il y a environ un an, je me suis lancé dans la création d’un nouveau projet. La création d’une application web (“webapp”) pour les thérapeutes et professionnels de la santé: Clinic.do. Aujourd’hui, mon objectif est de créer un outil moderne de gestion des dossiers patients et de prise des rendez-vous pour augmenter la productivité de ces professionnels de la santé.

Au départ, je n’étais pas entièrement convaincu de la direction de ce travail, mais j’avais bien envie de créer un outil plus moderne et efficace que celui que ma conjointe utilisait elle-même, professionnellement.

Sans trop savoir où ce petit projet irait, j’ai pris beaucoup de plaisir à développer ce nouvel outil… malheureusement, en pensant à la question: “Est-ce que je peux réussir à créer ce projet?” plutôt que “Est-ce que ce projet devrait être créé?”.

En autre mot, mon idée du départ n’a pas été entièrement validée (erreur!) par des professionnels du domaine, mais il en reste que je n’inventais rien. Quelques pionniers déjà bien établis avaient déjà créé des outils semblables. Le marché était bel et bien présent et vivant. Mais ça, c’est un sujet pour un autre article.

Comme pour tous les projets que j’ai entrepris dans le passé, la création d’un produit SaaS (“Software as a Service”) s’est vite transformée en une série de défis, ainsi que de montagnes russes émotionnelles. Il fallait s’y attendre: des hauts, des bas, rien n’est jamais neutre. Des émotions allant de la peur (“je n’y arriverai jamais!”) à la frustration (“grrr! Ça ne fonctionne pas!”), en passant par l’exaltation (“ça fonctionne!”). Toutes ces émotions que nous pouvons rencontrées lorsque nous tentons de réaliser un projet moindrement ambitieux.

Abandonner lorsque c’est difficile

Lorsque les choses allaient mal dans la construction de mon projet, est-ce que je pleurais et criais comme un bébé? Bien sûr que non, mais parfois, il m’arrivait d’avoir envie de tout abandonner et de faire la crise du bacon.

Je sais. Je ne deviendrai jamais populaire en te racontant tout ça, mais j’ose le faire, car en vieillissant, je constate que la majorité des gens sont comme moi.

Nous sommes des adultes qui parfois, ont des réflexes enfantins lorsque les choses ne vont pas comme on le souhaiterait.

Devant l’adversité, certains restent calmes, d’autres non, mais plusieurs (voire trop) abandonnent complètement. Pire encore, d’autres ne commenceront jamais rien par peur du risque de faire des efforts pour enfin échouer.. Ces moments où la projection négative devient réalité.

Ça te fait penser à quelqu’un que tu connais? À toi-même peut-être?

Pour chaque dizaine de stratégies pour réussir, il existe des centaines de milliers de stratégies pour échouer

Dans les affaires, comme dans tout projet ambitieux:

  • Tu ne travailles pas régulièrement pour faire avancer ton projet? Tu vas échouer.
  • Tu n’aimes pas ce que tu fais? Tu vas échouer.
  • Tu ne résous pas les problèmes de tes clients? Tu vas échouer.
  • Tu ne combles pas les besoins/désirs de tes clients? Tu vas échouer.
  • Tu ne commercialises pas ta solution de façon régulière? Tu vas échouer.
  • Tu abandonnes ton projet? Tu as échoué.

Il n’y a pas de magie. Tout ce qui vaut la peine dans la vie (relations, carrière, projets, etc.) s’accompagne de défis et de difficultés. Quelqu’un s’est cassé la tête à créer tous les produits que tu utilises tous les jours. Cette personne n’a pas abandonné avant que son produit se retrouve entre tes mains.

N’abandonne jamais.

Je suis quand même fier de ce que j’ai réalisé jusqu’à maintenant, car je n’ai pas avorté mon projet lors de ces 25 instants où j’avais envie d’abandonner. Si je l’avais fait, Clinic.do ne serait qu’une simple idée de projet dans mon imagination.

Nous savons tous les deux qu’une idée non concrétisée ne vaut à peu près… rien.

Il est normal de se sentir comme si l’on avance dans le brouillard, sans savoir si nous sommes sur le bon chemin. Par contre, perdu au beau milieu de l’océan, il ne servira à rien d’abandonner.

Pour survivre, tu devras continuer de faire des efforts pour réfléchir et deviner ce que pourrait être la meilleure trajectoire à emprunter pour ramener ton bateau au port en sécurité.

Personne n’a dit que la vie d’aventurier était facile.

Comment reconnaître ses comportements enfantins. Le syndrome de l’enfant gâté

Tu vas investir des heures, des semaines, des mois à bâtir ton entreprise, à créer ton produit… des heures, des semaines, des mois à fignoler ton service pour le rendre plus accessible, plus intéressant, plus attrayant, et en fin de compte, pour possiblement constater, qu’au bout de quelques mois, que ça n’as pas donné les résultats espérés.

Inconsciemment, tu te dis peut-être des choses comme: “pourquoi moi?”, “je suis tellement malchanceux(se)”, “pourquoi je n’obtiens pas l’attention que je mérite?”, “pourtant mon concurrent réussit à bien vendre, pourquoi pas moi?”.

Ça t’arrive de sentir, et même de te convaincre toi-même, que tu n’es pas fait pour X? Après tout, tu n’as peut-être pas le talent pour faire ou devenir X.

Peu importe qui tu es, tu es passé par là. Dans ces situations, tu en conclus que c’est plus facile retourner aux vieilles habitudes, aux choses que tu connais mieux. Personne ne t’a convaincu de ça, à part ta petite voix intérieure qui elle, n’a pas envie de foncer et d’affronter tous les prochains défis qui se pointeront le bout du nez.

C’est trop difficile.. j’abandonne! Ça ne me tente pas.. j’abandonne! Ça ne m’intéresse plus.. j’abandonne!

Attention aux mensonges. Attention à cette petite voix interne. Elle n’est pas très puissante, mais elle peut causer beaucoup de dommages.

C’est souvent cette petite voix qui te fait croire “qu’abandonner” est la meilleure décision à prendre. C’est cette petite voix qui te manipule. Tu as déjà adopté un des comportements suivants?

  • Tu es créatif, donc tu préfères travailler à la construction de ton produit, ton site internet, ton logo, que de rencontrer tes clients potentiels.
  • Lorsque vient le temps de vendre ton produit, tu décides que ton produit n’est pas prêt. Tu constates que tu as toujours une bonne excuse pour ne pas en faire le lancement.
  • Tu blâmes les autres (tes collègues, tes concurrents, l’économie, le gouvernement, etc.) pour tes projets stagnants.
  • Tu tentes de te déresponsabiliser des tâches difficiles que tu as à accomplir.
  • Tu décides que tu as besoin de financement pour faire avancer ton projet même si tu n’as encore aucun client.
  • Tu te reconnais dans les comportements ci-dessus? Difficile à admettre, je sais, pourtant, la plupart d’entre nous sont passés par là.

L’admettre est une bonne chose, mais agir et réajuster son tir est l’étape cruciale pour mieux performer dans ce que tu entreprends.

Bien sûr, rien n’est facile. À mon avis, lorsque ça devient facile, c’est que nous avons arrêté de grandir. Faire face aux défis et se transformer, c’est ce qui te fera grandir. Si tu ne peux supporter que les choses ne se passent pas comme tu les avais prévus, tu deviendras vite prisonnier de tes émotions. Que tu le veuilles ou non, chaque jour te réserve une surprise lorsque tu tentes de bâtir une entreprise ou atteindre un objectif d’envergure. Il est impossible de tout prévoir. Après tout, la vie serait ennuyante si c’était le cas.

Aime ce que tu fais, sinon, laisse ta place aux passionnés

Si tu es artiste, politicien, entrepreneur, athlète, une personne ambitieuse, tu fais des choses que d’autres personnes peuvent apprécier. Tu crées des choses plus grandes que toi. Cependant, il arrive que parfois, personne ne semble apprécier ce que tu fais, et c’est généralement dans ces moments difficiles que cette petite voix interne se fait entendre de nouveau: “Abandonne! Abandonne si tu ne veux pas te faire mal!”

Si tu fais quelque chose que tu n’aimes pas, tôt ou tard, tu risques d’abandonner. Toutefois, si tu prends plaisir à faire ce que tu fais, tu auras tendance à persévérer au travers des moments difficiles. C’est pourquoi il est important de te rappeler les raisons pour lesquelles tu fais ce que tu fais.

Malgré tous les défis et échecs que tu pourrais rencontrer, trouve ce que tu aimes, fait ce que tu aimes. Si ton désir de réussir n’est pas très élevé, les défis finiront par avoir ta peau.

L’échec n’est pas un échec, mais un tremplin vers une nouvelle direction.. on se fout de ce que les autres pensent

Regardez-moi! Je suis important! Je suis brillant! Regardez ce que j’ai créé! Ça ne t’intéresse pas?

Si tu as déjà entamé un projet important où tu dois créer et vendre un produit, tu vas constater que l’étape de la création est souvent difficile, mais facile si on la compare à l’étape de la vente où tu devras convaincre d’autres personnes de consommer ta solution.

Tu te souviens de ces moments où tu as créé la meilleure des solutions, mais ça n’intéressait personne?

Les gens qui me connaissent savent que je passe beaucoup de temps à manipuler et déplacer de grandes quantités de données entre différentes bases de données. Une bonne portion de ce travail est du sur-mesure et spécifique à la base de données en question. Depuis quelques mois, j’avais envie d’automatiser mes procédures pour finalement, sauver du temps et éviter de potentielles erreurs humaines. Alors, j’ai passé des heures, des jours, des semaines à me gratter la tête, à chercher, à coder, à tester pour finalement créer une solution qui me permettait de déplacer des données beaucoup plus facilement, en faisant moins d’erreurs.

Cette solution m’aidait énormément dans mon travail, et elle faisait partie des outils que j’utilisais tous les jours. Puisque j’ai des collègues qui font face aux mêmes problèmes, je leur ai présenté ma solution. Résultat? Tous la trouvaient intéressante. Tous étaient conscients des bénéfices de son utilisation, mais très peu l’utilisaient régulièrement. Pourquoi? Je devine que c’est parce que les gens n’aiment pas changer leurs habitudes, leurs façons de faire les choses. Parfois, une personne doit devenir très inconfortable dans sa situation actuelle avant de prendre la décision de changer.

Pour qu’une personne achète ta solution, cette dernière doit vraiment venir combler les désirs et besoins de tes clients potentiels.

Naturellement, lorsque personne ne s’intéresse à notre solution, nous avons tous le réflexe de chercher pour un raccourci. Nous sommes occupés, nous n’avons pas le temps, ni l’envie de patienter des mois pour que notre stratégie de marketing ait enfin des résultats bénéfiques pour notre entreprise.

Alors, quelle est la solution? Y a t’il une pilule magique qui ne coûte pas cher, qui nous fait économiser du temps, qui nous rendra quasi instantanément populaire, qui vendra notre produit/service par coup de centaines d’unité par jour? Succès instantané? Bien sûr que non.

Abandonner? Ah ça, non. Lorsqu’on abandonne, tout s’arrête.

Patienter? Pivoter? Changer de direction? Foncer? Essayer autre chose? Changer sa stratégie? Chercher? Lire? Demander de l’aide? Ah ça, oui!

Continue d’avancer dans le brouillard, tu feras de nouvelles découvertes, tu changeras possiblement de direction et tu trouveras un nouveau chemin.

C’est ça la vie, non?

Patience, persévérance, “grit

Tous tes projets ambitieux vont faire ressortir le pire et le meilleur de toi même.

Donc, s’il est possible d’avancer dans le brouillard sans savoir si tu arriveras à destination demain, dans un mois, dans un an.. ou peut-être même jamais, alors qu’est-ce que ça donne de continuer?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce brouillard, c’est l’expérience elle-même. Brouillard = l’expérience = l’aventure. C’est l’aventure elle-même qui compte.

Et la destination quant à elle? La destination signale la fin de l’aventure… ou peut-être bien le début d’une nouvelle aventure.

Tu connais la théorie de la “personnalité de type A”? “…hyper-investissement professionnel…”, “…place la barre haute…”, “…exigences élevées tout en manifestant un sens de l’autocritique très poussé par rapport à ses accomplissements.”, “…attentes irréalistes…”, etc.

Si tu es aussi “type A” comme je peux parfois l’être, l’arrivée à destination ne sera jamais la fin, car la fin entraînera un nouveau départ. J’ai terminé la création de mon produit? Alors maintenant je dois le vendre. J’ai 10 clients? Maintenant il m’en faut 100.. 1000. Je réussis? Je saute sur le prochain projet, etc.

Avec le temps, je me rends compte que je prends de plus en plus plaisir à vivre l’aventure.

Si tu es comme moi, tu sauteras dans la prochaine aventure et le brouillard reviendra, mais tes expériences antérieures te donneront quelques outils pour voir plus clair dans cette épaisse brume.

Comment ne pas échouer? La réponse est simple. N’abandonne jamais. Oui, il est possible qu’il n’y ait pas de solution évidente à un problème, il est possible que la seule option soit de recommencer, mais tout ne s’arrête pas là. Tu te relèveras, ou tu pivoteras vers une nouvelle direction, mais tu n’abandonneras surtout pas.

Qu’en penses-tu?

As-tu ce qu’il te faut pour devenir le capitaine de ta prochaine aventure?

Merci et à bientôt!

Christian P.-S. Pour recevoir gratuitement Valeur marketing, un guide (de 40 pages) et le bulletin de marketeur.biz par courriel, c’est simple — Cliquez ICI
Développez vos compétences en marketing avec le guide gratuit, Valeur Marketing
Coach marketing pour entreprise

Votre vie privée est importante pour nous. Votre adresse courriel ne sera pas partagée avec des tiers pour une raison quelconque.

3 responses

Leave a Reply