J'ai reçu une enveloppe contenant 500 $

Argent dans une enveloppe

Bonjour, fonceurs ambitieux, créateurs de richesse,

J’espère que vous allez bien!

Aujourd’hui, un collègue s’est présenté à ma porte avec une enveloppe contenant 500$ comptant.

Cet argent représentait le fruit de mes minces efforts pour la création d’un petit système à profit automatique.

Vous aimeriez que je vous raconte mon histoire?

D’accord, la voici.

Il y a de ça quelques années, mon ami (je ne suis pas convaincu qu’il savait qui j’étais) Jim Rohn m’a appris quelque chose de bien simple, mais de très important.

Profits are better than wages” .

Qu’est-ce que ça veut dire? Un profit est mieux qu’un salaire.

C’est une phrase que je n’oublierai jamais.

Un peu plus tard, j’ai découvert quelque chose de tout aussi intéressant.

Les revenus passifs.

Qu’est-ce qu’un revenu passif? Un revenu passif est un revenu que l’on reçoit sur une base régulière, sans trop faire d’effort pour le gagner. La majeure partie du travail est normalement effectuée au début du projet, lors de la création d’un produit ou avant un investissement important.

Laissez-moi vous expliquer comment j’en suis arrivé à cette découverte.

Un de mes collègues travaille pour un investisseur professionnel dans le domaine de l’immobilier. Son travail consiste à tenter de convertir un client potentiel en acheteur. L’objectif de l’entreprise est d’acheter des immeubles à très bas prix, de les rénover (“flip”) et finalement, de les revendre à des clients intéressés.

L’entreprise a donc un répertoire de maisons à vendre, et l’acheteur fait son choix parmi les disponibilités. Pour chaque prospect converti en acheteur, mon partenaire reçoit une commission avantageuse. Ce qui est intéressant avec cette entreprise, c’est qu’elle peut offrir à l’acheteur la possibilité d’acheter un immeuble avec zéro dollar comptant.

Le défi? D’abord, il faut trouver les bons prospects et ensuite, convertir ces derniers en acheteurs.

Pour réussir dans ce business, il faut s’armer de patience et bien connaître la vente. Il faut surtout passer beaucoup de temps au téléphone et rencontrer les clients pour bien les orienter.

Afin de l’aider à trouver des clients sérieux, mon collègue m’a proposé de me payer 500$ pour chaque référence qui achète une maison (donc, qui devient client). Donc, si mon collègue réussit à convertir le client potentiel que je lui ai envoyé en acheteur, je gagne automatiquement 500$.

J’ai réfléchi à son offre quelques minutes, et je me suis posé la question suivante: “Comment un père de famille occupé comme moi peut-il aider un ami à se trouver de nouveaux clients potentiels? Après tout, j’ai une carrière, une famille, des passes-temps et très peu de temps libres”.

Je ne connais personne qui souhaite acheter une maison et je n’ai pas le temps de faire du porte-à-porte pour trouver des acheteurs potentiels.

Si mon ami Anthony Robbins (amitié imaginaire, bien sûr) avait été à mes côtés à ce moment-là, il m’aurait dit: “Successful people ask better questions, and as a result, they get better answers.” – “Les gens qui réussissent posent de meilleures questions, et en retour, ils obtiennent de meilleures réponses.”

Donc, je me suis posé cette question: “Comment est-il possible pour moi d’attirer plusieurs clients potentiels sans investir beaucoup de temps, sans investir beaucoup d’argent?”

J’ai finalement trouvé la réponse. Créer un site internet (et une page d’atterrissage) qui contient des informations expliquant les objectifs de l’entreprise et tenter d’intéresser le lecteur à notre offre. Si un visiteur est intéressé par l’offre, je lui demande son nom, son courriel et son numéro de téléphone. Dès que ces informations ont été saisies, mon collègue peut alors contacter ce client et fixer un rendez-vous avec lui.

Avec ce système bien simple, je m’assure de trouver des clients qui répondent bien aux critères de l’entreprise, et ça évite à mon collègue de passer beaucoup de temps au téléphone à discuter avec des gens non qualifiés.

Tout est question de valeur: moins de temps perdu, prospects qualifiés et potentiel plus grand de ventes.

J’étais très excité par cette idée, mais mon collègue lui, n’était pas convaincu que ça pouvait fonctionner. Je lui ai expliqué que nous n’avions rien à perdre en essayant, alors, c’est ce qu’on a fait.

Mon objectif était d’abord de rédiger des textes publicitaires qui permettraient de retenir l’attention des lecteurs, de qualifier ces derniers et finalement, de leur présenter une offre intéressante, directement sur le site internet.

Par la suite, mon collègue avait la tâche de communiquer avec les clients intéressés.

Après avoir créé ce très simple site internet, qui en fait, ne m’a pris que quelques heures à fabriquer, j’ai affiché quelques publicités (dans les journaux locaux) ciblant principalement les locataires.

Vous voulez connaître la suite de cette aventure?

Lisez ce qui suit.

Lorsque j’ai mis le projet en marche, je n’en croyais pas mes yeux. Après quelques jours seulement, des dizaines de visiteurs avaient visité notre site internet et plusieurs avaient laissé leur nom et numéro de téléphone.

Vous comprenez ce que cela signifiait pour nous? Nous avions maintenant une liste de clients informés, très ciblés et intéressés par notre offre.

Mon collègue était très impressionné par les résultats. Non seulement, il n’avait plus à passer de nombreuses heures à déranger les gens, il avait maintenant accès à une liste de clients potentiels, déjà informés des objectifs de l’entreprise.

De plus, ces derniers nous fournissaient leur information personnelle afin que l’on puisse fixer un rendez-vous avec eux. Permission marketing anyone?

Aujourd’hui, j’ai reçu ma toute première commission de 500$. C’est un bon exemple où contribuer à créer de la valeur peut se traduire par des profits.

Voici maintenant ce que j’ai appris de cette merveilleuse expérience:

Tout ce que ça prend pour générer un profit, ce sont des idées, des mots et du flair pour repérer les opportunités qui passent.

Cette découverte m’a amené à réfléchir sur mes projets personnels.

J’ai réalisé qu’avec de bonnes idées de projets, un marché potentiel, un système marketing solide et des mots soigneusement sélectionnés, il est possible de réussir tous ses projets avec succès.

Le marketing a pour but de mieux connaître le consommateur, d’identifier ses besoins et finalement, de l’inciter à agir.

Cette expérience est un des principaux éléments déclencheurs pour la création de ce blogue.

Je vous propose donc d’explorer avec moi le merveilleux monde du marketing et de la publicité sur marketeur.biz.

Sur marketeur.biz , je partage avec vous les stratégies marketing qui vous aideront à accroître les profits de votre entreprise.

Cliquez ici pour augmenter vos revenus.

Merci et à bientôt!

Christian P.-S. Pour recevoir gratuitement Valeur marketing, un guide (de 40 pages) et le bulletin de marketeur.biz par courriel, c’est simple — Cliquez ICI
Développez vos compétences en marketing avec le guide gratuit, Valeur Marketing
Coach marketing pour entreprise

Votre vie privée est importante pour nous. Votre adresse courriel ne sera pas partagée avec des tiers pour une raison quelconque.

14 responses

  1. bonjour Christian,
    déjà j’ai lu ton article sur le marketing d’affiliation avec intérêt car c’est ce que je cherchais comme infos…merci beaucoup..il va falloir aller plus loin pour comprendre vraiment et m’en servir sûrement ; pour l’instant je suis un peu dans le flou.
    j’ai lu également avec intérêt ton expérience des 500$…mais là où je suis super étonnée (je ne mets cependant pas ta parole en doute) c’est quand tu dis qu’aussitôt ton site confectionné tu as reçu plein de réponses de personnes intéressées ??? comment est-ce possible qu’un site non référencé attire aussitôt des intéressés ? moi mon site, il n’y a jamais personne qui y va ou qui s’inscrit car bien qu’il soit fait depuis 2 mois, je n’ai pas franchi l’étape du référencement qui est un investissement ENORME (3500 €) et qui demande de toute façon quelques temps pour des résultats…donc à part ceux à qui je donne directement l’adresse…pas d’inconnus qui viennent visiter…c’est impossible puisqu’il n’apparait pas sur les pages ! J’ai malgré tout des séminaires à vendre et bientôt des CD…c’est pour cela que je cherche une solution…et que je suis tombée (pas de hasard…qui cherche trouve…) sur ton site et tes explications web marketing !
    Cordialement J’attends ta réponse
    Eisabeth

  2. Merci beaucoup de votre visite Élisabeth! J’espère que vous allez bien!

    Pour le marketing d’affiliation, si vous avez envie de devenir annonceur (marchand), je vous suggère de faire le tour des réseaux d’affiliation (http://www.marketeur.biz/blogue/des-reseaux-et-des-programmes-daffiliation-marketing-pour-tous-les-gouts/) et de trouver un réseau qui correspond bien avec les services ou produits que vous offrez. En étant annonceur sur un réseau, vous pouvez augmenter vos ventes grâce aux affiliés qui feront la promotion de vos produits sur d’autres sites internet. Lorsque l’affilié réussit à vendre votre produit, vous lui payez une commission (tout est très simple et bien organisé sur les plateformes d’affiliation).

    Pour mon expérience des 500$, j’ai placé des annonces pour attirer des visiteurs à mon nouveau site internet. Bien sûr, les annonces ne sont pas gratuites, mais l’entente est que mon ami paie les annonces, de sa poche, donc aucun frais de mon côté. Au départ, j’ai essayé les annonces dans les journaux. Au lieu d’inscrire un numéro de téléphone, nous avons écrit l’adresse de mon site internet. À ma grande surprise, l’annonce dans le journal a très bien fonctionné (mais nous sommes dans le business de l’immobilier, différent d’un produit ou service sur le web). Ensuite, nous nous sommes entendus pour essayer les annonces Google Adwords (http://adwords.google.com/) pour tenter de rejoindre plus de gens, mais aucun avantage comparativement aux annonces dans le journal. Finalement, nous sommes donc retournés aux annonces dans notre journal local.

    Pour le référencement et pour attirer plus de visiteurs sur votre site internet, je vous suggère simplement de vous créer une petite campagne de publicité sur Google Adwords (http://adwords.google.com/). Votre site internet apparaitrait sur Google lorsque les gens font des recherches sur certains mots-clés que vous avez spécifiés dans votre campagne. Si le visiteur clique votre annonce, vous payez quelques centimes. C’est ce qu’on appelle le PPC (Pay per click). C’est une excellente façon de se faire connaître sans payer une fortune. Ce qui est génial avec Google Adwords, c’est que vous pouvez tout contrôler de votre campagne : temps, localisation, budget, etc.

    J’espère que j’ai réussi à répondre à toutes vos questions.

    A+
    Christian

  3. Pingback: Anonymous
  4. C’est article m’a captivé depuis son titre jusqu’à la dernière ligne.

    Il me donne envie de me creuser les méninges et d’être plus réceptive aux opportunités qui passent. Etant de formation et de profession scientifique, je n’ai jamais développé de “sens commercial”. Mais cet article me donne envie de réveiller la business-woman qui est en moi : merci !

  5. Merci de ta visite MonaLisa et je suis très heureux d’apprendre que tu as trouvé mon histoire intéressante.

    Le jour, j’oeuvre dans le domaine de l’informatique, mais dans mes temps libres, je développe mon côté businessman à l’aide de projets comme celui décrit dans ce billet.

    Il y a un p’tit “je ne sais quoi” du côté entrepreneuriat qui me fascine et me motive tous les jours.

    A+

    Christian

  6. Hello Christian,

    Un grand bravo pour cet article qui démontre une fois le potentiel d’Internet et des outils de marketing qui existent et qui restent à innover 😉

    Un grand bravo pour l’évolution de ta plume. Je te suis depuis longtemps et là je me suis dis : woaw Christian devient un excellent story teller !!!

    En 2012, je n’ai aucun doute que ton site se positionnera comme une nouvelle référence dans son domaine 🙂 Ta régularité, ta persévérance et ton travail portent leur fruit !

    Au plaisir de te relire.

  7. HaHa excellent. Je suis donc tombé sur le premier article depuis le permalien de l’un de tes articles récents. Cela montre l’intérêt de créer des liens internes entre les différents articles de son site 🙂 Et pour la rédaction de cet article, je maintiens que celui ci devrait selon moi faire partie du top 20 ou 10 de ton site 😉 Comme quoi marketing.biz avait déjà décollé sur les chapeaux de roue 😉 D’ailleurs, pourquoi ne pas faire une page qui recenserait les meilleurs articles selon différentes thématiques liées au marketing ? Un peu comme Aurélien Amacker a fait sur son site RMIF ? C’est bon pour le référencement et cela pourrait être bénéfique pour le nouveau venu qui souhaiterait en savoir plus sur le marketing en voulant suivre un fil rouge 😉

Leave a Reply