Les oeufs bouillis dans de l'urine de garçon

Bonjour, chers lecteurs,

Quelqu’un aimerait manger un oeuf bouilli dans de l’urine de garçon? Il parait que c’est délicieux.

Je n’invente rien. Les Chinois de Dongyang souhaitent partager, avec le monde entier, le Tong Zi Dan (Boy Egg), une gâterie servie depuis quelques centaines d’années dans certaines régions de la Chine.

Comment prépare-t-on ces oeufs? Les marchands se rendent dans les écoles primaires et ils récupèrent l’urine des garçons de moins de 10 ans (préférablement). Les oeufs sont bouillis dans cette urine, ensuite on leur enlève leur coquille. Finalement, on place ces oeufs dans un chaudron rempli d’urine et on les laisse mijoter pour une journée complète.

Certains Chinois adorent ces oeufs, tandis que d’autres les trouvent dégoûtants, mais il parait qu’ils se vendent comme de petits pains chauds.

Mais Christian, pourquoi nous parles-tu des oeufs cuits dans le pipi?

Je tenais simplement à retenir votre attention avec le titre de mon billet: les oeufs bouillis dans de l’urine de garçon.

Ce n’est qu’un exemple pour vous démontrer comment un titre bizarre ou surprenant peut sérieusement retenir l’attention d’un maximum de lecteurs.

À votre avis, croyez-vous que quelqu’un pourrait lire un titre pareil sans s’intéresser à la suite de l’article? Moi non plus, à moins que ce lecteur trouve ce titre complètement ridicule, bien sûr.

Le titre ( “headline” ) est un des éléments les plus importants d’un texte. Le titre, c’est ce qui pique la curiosité du lecteur.

Un titre peut surprendre, fâcher, charmer, provoquer, informer, séduire et offenser, mais l’important, c’est qu’il retienne l’attention de vos lecteurs. On dit que plus de 70% des publicités d’un journal sont complètement ignorés, car elles ne retiennent d’aucune façon l’attention du lecteur.

Dans un article ou un texte publicitaire, le titre est comme une porte qui permet d’accéder au texte, à l’histoire. Si la porte est complètement ouverte et que le lecteur juge que rien ne semble intéressant derrière la porte, il n’entrera pas dans la pièce et il passera à la porte suivante. Cependant, si la porte est entrouverte et qu’il semble y avoir quelque chose d’intéressant de l’autre côté, le lecteur se hâtera à s’introduire dans la pièce pour satisfaire sa curiosité.

Naturellement, les gens sont curieux. Dès qu’ils ressentent qu’une information leur échappe et qu’un élément d’un tout leur est inconnu, ils s’empressent de chercher l’information manquante pour combler cette lacune dans leurs connaissances. Les gens adorent connaître la suite, résoudre l’énigme et explorer le mystère.

Vous connaissez AIDA?

AIDA est un acronyme qui représente la formule classique d’une publicité gagnante:

  • Attention. Attirer l’attention (ex: titre, image, etc.).
  • Intérêt. Susciter l’intérêt.
  • Désir. Stimuler le désir.
  • Action. Conduire à l’action (ex: achat)

Le titre, c’est ce qui retient l’attention (AIDA). Saviez-vous que changer le titre d’une publicité peut influencer dramatiquement le taux de cliques et de conversion de cette publicité? Faites le test avec Google AdWords, eBay, dans les journaux, dans les petites annonces, sur votre blogue et même sur Twitter. Vous allez vite comprendre que des titres insipides donnent parfois des résultats très décevants.

Combien de fois avons-nous entendu : “…ma publicité n’a tout simplement pas fonctionné…”  ”

Le titre d’une publicité est l’élément le plus important à tester. Vous pouvez présenter une offre très alléchante, mais si le titre de votre pub n’intéresse pas votre client potentiel, vous jetez de l’argent par les fenêtres.

11 astuces pour composer un titre puissant

Voici 11 trucs simples pour vous aider à rédiger des titres efficaces (sans vous soucier de l’optimisation pour les moteurs de recherche dans le cas d’un blogue) .

  • Exprimez l’idée principale de l’histoire, de l’offre.
  • Piquez la curiosité.
  • Utilisez une police de caractère facile à lire.
  • Comprenez les besoins et les désirs des lecteurs, et rédigez un titre qui promet une solution.
  • Utilisez des jeux de mots et de l’humour pour inviter le lecteur à lire la suite.
  • Stimulez les sens et l’imagination du lecteur.
  • Utilisez des mots courts et simples.
  • Livrez un message complet.
  • Insistez sur l’urgence.
  • Présentez un bénéfice unique.
  • Soyez précis.

Pour reprendre le titre de mon billet, croyez-vous que j’aurais suscité votre intérêt avec les trois titres suivants?

  • Une recette chinoise bien spéciale.
  • Une drôle de recette d’oeufs.
  • Des oeufs délicieux, mais différents.

Intéressant, mais à mon avis, ça manque de punch. Maintenant, lisez les titres suivants :

  • Des oeufs délicieux qui sont marinés dans l’urine.
  • La recette qui fait jaser: des oeufs mijotés dans le pipi de garçon.
  • Une addict des oeufs bouillis dans l’urine nous raconte son expérience en Chine.

À vous de choisir.

Qu’est-ce qui vend des journaux? Certains experts prétendent que le titre ( “headline” ) est le seul élément qui vend des journaux. Ont-ils raison? Je ne le sais pas, mais je suis persuadé que les mots qui composent un titre ont plus de pouvoir et d’influence que les couleurs, les formes et les images qui composent généralement les pages couverture des publications.

Quel est votre opinion à ce sujet?

Pour les intéressés, voici le lien vers l’article original (anglais) des oeufs Chinois: Boys’ urine-soaked eggs listed as local specialty, intangible cultural heritage.

Merci et à bientôt!

Christian P.-S. Pour recevoir gratuitement Valeur marketing, un guide (de 40 pages) et le bulletin de marketeur.biz par courriel, c’est simple — Cliquez ICI
Développez vos compétences en marketing avec le guide gratuit, Valeur Marketing
Coach marketing pour entreprise

Votre vie privée est importante pour nous. Votre adresse courriel ne sera pas partagée avec des tiers pour une raison quelconque.

4 responses

  1. Excellent Christian ! Cela va même plus loin que le titre. L’introduction fait office, comme au cinéma, de teaser. Et les premiers mots sont cruciaux. Si j’ai cliqué sur le titre d’un article mais que son introduction ne me donne pas envie d’aller plus loin je quitterai la page, et l’auteur du blog aura perdu un lecteur. Même si l’article donne plus loin des conseils cruciaux.

  2. Merci!

    @Yoann @ best-of-web. Vous avez bien raison. Bien sûr, il faut que le contenu soit à la hauteur du titre. Par contre, rien n’empêche d’avoir un titre qui fait de grandes promesses, car le but, avant tout, est de sortir du lot et de retenir l’attention. Le défi est de rédiger un titre puissant, sans trop exagérer, et de présenter un contenu (ou une offre) intéressant qui pourra satisfaire le lecteur (ou le consommateur).

    @Lionel: Je suis heureux de savoir que j’ai réussi. Joe Vitale, un gourou du marketing et de la promotion, disait: un texte difficile à résister est un texte hypnotique.

    À bientôt

    Christian

Leave a Reply